Projets soutenus

Deux projets toulousains

Jean-Philippe Girard, Directeur de recherche Inserm à l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale de Toulouse et son équipe ont découvert il y a une dizaine d’années la présence de vaisseaux sanguins atypiques dans des tumeurs solides : les vaisseaux HEV.

Contrairement aux vaisseaux sanguins classiques, ils favorisent l’arrivée de lymphocytes tueurs dans la tumeur et sont donc une arme potentielle contre celle-ci. Après avoir également découvert comment ces vaisseaux HEV se développent à partir de vaisseaux sanguins classiques, les chercheurs ont décidé de mettre au point une technique pour induire leur formation dans les tumeurs afin de favoriser l’élimination de ces dernières.

Nous avons choisi de soutenir ce projet de l’équipe toulousaine à hauteur de 420 000 euros sur trois ans.

Découvrez le projet de Jean-Pierre Girard : Augmenter la formation des vaisseaux sanguins HEV dans les tumeurs pour faciliter l’élimination de ces dernières

 

Le paclitaxel est une chimiothérapie de première ligne efficace contre le cancer du sein, mais certaines études montrent qu’elle serait susceptible de favoriser certains mécanismes métastatiques. Or on sait aujourd’hui que la dissémination des cellules cancéreuses dans l’organisme se fait d’abord via le réseau lymphatique.

L’équipe de Barbara Garmy-Susini, spécialisée dans l’étude de ce réseau, a choisi explorer l’effet du paclitaxel sur les cellules lymphatiques avec l’objectif de trouver des traitements permettant de prévenir l’apparition des métastases en cas d’utilisation de cette chimiothérapie.

En 2017, nous avons choisi de soutenir ce projet, mené à l’Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires de Toulouse, à hauteur de 50 000 euros sur deux ans.

Découvrez le projet de Barbara Garmy-Susini : Étudier l’effet du paclitaxel sur le système lymphatique et la survenue de métastases dans le cancer du sein